Le Gouvernement du Canada publie un guide de sécurité à l'intention des conducteurs de véhicules commerciaux à la lumière de la COVID-19

| 3 minutes

Transports Canada a collaboré avec l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et Emploi et Développement social Canada (EDSC) pour élaborer une liste de recommandations et de directives qui devraient être suivies dans le secteur des transports afin de protéger les conducteurs et employés travaillant dans l’opération de véhicules commerciaux contre l'infection par le SRAS-CoV-2, le virus causant la maladie COVID-19. Cet article de blog présente un résumé des lignes directrices en matière de santé et de sécurité publiées par Transports Canada au 1er mai 2020.

Avant d'entreprendre un voyage

  • Les conducteurs de véhicules commerciaux devraient veiller à autoévaluer leur santé avec diligence. Si le conducteur présente des symptômes, Transports Canada lui conseille de rester chez lui et d'en informer son employeur afin que des mesures soient prises pour protéger ses collègues.
  • Les conducteurs devraient régulièrement nettoyer l'intérieur de leurs véhicules avec des produits provenant de listes approuvées par les autorités compétentes. Nous notons que Santé Canada travaille avec les fabricants de désinfectants et les associations industrielles pour informer les Canadiens des produits qui peuvent être utilisés pour aider à lutter contre la propagation de la COVID-19.
  • Transports Canada recommande également aux conducteurs de nettoyer régulièrement les surfaces de contact de leurs véhicules. Par exemple, ces surfaces peuvent inclure, sans y être limitées :
    • Clés ou clés détachables;
    • Bouton de démarrage sur les véhicules avec clé détachable;
    • Poignées de porte intérieures et extérieures;
    • Rampes de porte intérieures, les coussinets et les accoudoirs;
    • Volant;
    • Levier de vitesse et console;
    • Tableau de bord;
    • Interrupteurs de verrouillage électrique des vitres et des portes;
    • Boutons de radio et de climatisation;
    • Clignotants et tiges d'essuie-glace;
    • Siège et dispositif de réglage du siège;
    • Écran tactile; et
    • Toutes les autres pièces qui sont couramment utilisées et qui peuvent avoir été touchées.

Pendant un voyage

  • Les conducteurs de véhicules commerciaux sont encouragés à se laver régulièrement les mains au cours de leurs déplacements. La directive du gouvernement du Canada sur la manière de se laver les mains de manière appropriée, par exemple, peut être consultée ici.
  • Transports Canada note également que, dans la mesure du possible, les pratiques de distanciation sociale devraient continuer à être observées en se tenant à au moins deux mètres (ou six pieds) des autres personnes. Cela inclut le contact avec les clients, le personnel d'accueil et les personnes aux aires de repos.

À la fin d’un voyage

  • Une fois le voyage terminé, il est rappelé aux chauffeurs de camions commerciaux de répéter un nettoyage approfondi des surfaces à forte sollicitation avec des désinfectants appropriés, comme décrit ci-dessus.
  • De plus, les conducteurs devraient continuer à surveiller leur santé pour tout symptôme lié à la COVID-19. Transports Canada a spécifiquement noté que bien que les conducteurs de véhicules commerciaux soient exemptés des exigences de quarantaine de 14 jours pour des raisons professionnelles, lorsqu'ils ne sont pas en service, ils doivent se conformer aux recommandations des autorités de santé publique locales et nationales, y compris les recommandations relatives à la distanciation sociale.

En plus des recommandations susmentionnées pour les différentes étapes d'un voyage, le gouvernement du Canada a fourni les orientations générales suivantes :

  • Les gestionnaires de parcs automobiles sont encouragés à réduire au minimum le nombre de véhicules partagés entre employés, dans la mesure du possible, et à s'assurer que les conducteurs ont accès aux désinfectants appropriés, à du désinfectant pour les mains, à l'équipement de protection individuelle et à tout autre matériel nécessaire pour nettoyer les surfaces à contact élevé dans leurs camions.
  • Les réunions en face à face devraient être réduites au minimum et respecter les exigences de distanciation sociale. Dans la mesure du possible, ces réunions devraient être remplacées par des conférences téléphoniques ou des vidéoconférences. Les interactions avec les clients doivent également être aussi brèves que possible, en tenant compte des exigences de distanciation sociale.
  • Les exploitants de véhicules commerciaux devraient continuer à communiquer aux conducteurs les recommandations et les mises à jour en matière de santé publique en temps utile.

Enfin, le gouvernement du Canada souligne que les recommandations et directives susmentionnées sont susceptibles d'être modifiées, en fonction de l'évolution de la pandémie de COVID-19, et selon les évaluations des risques et des conseils des responsables de la santé publique locaux et nationaux. Pour obtenir des informations actualisées sur la COVID-19 et le point de vue de McCarthy Tétrault sur les questions juridiques connexes, veuillez consulter notre centre d’information COVID-19 ici.

Le groupe Transport et logistique de McCarthy Tétrault conseille régulièrement les transporteurs routiers en ce qui a trait aux règlements provinciaux et fédéraux sur la sécurité et le contexte général dans lequel ils exercent leurs activités. Pour plus d'informations, veuillez contacter David F. Blair ou Brian Lipson.

Auteurs

Abonnez-vous

Recevez nos derniers billets en français

Inscrivez-vous pour recevoir les analyses de ce blogue.
Pour s’abonner au contenu en français, procédez à votre inscription à partir de cette page.

Veuillez entrer une adresse valide