Le jeu à l’ère de la COVID-19

| 8 minutes

La pandémie de la COVID-19 a généré des incertitudes sans précédent sur les plans social et économique.  Les secteurs de l’hôtellerie et des loisirs font partie des secteurs les plus touchés de l’économie mondiale. Aussi, les établissements traditionnels de jeu font face à des difficultés financières particulières, notamment en raison des fermetures et des licenciements.

Les professionnels de la conformité et de la lutte contre le blanchiment d’argent qui travaillent dans le secteur du jeu et qui ont été mis à pied se chercheront vraisemblablement du travail ailleurs. Ceux-ci parviendront à trouver, et ce, malgré les difficultés économiques actuelles en raison de la polyvalence de leurs compétences lesquelles sont prisées dans plusieurs industries.  Ainsi, lorsque le secteur reprendra ses activités, il sera primordial de faire en sorte que ces professionnels de la conformité reviennent au « bercail ».

Ces circonstances nécessitent que l’on accorde une attention particulière à la conformité. Les établissements de jeu devraient s’attarder aux mesures à prendre pour veiller à la continuité de leurs programmes de conformité et de lutte au blanchiment d’argent dans un contexte post-COVID-19, alors qu’ils seront plus limités au niveau financier et que le personnel chargé de la gestion de ces programmes risque d’être moins expérimenté.  Ces établissements pourraient aussi devoir faire face à une entrée de liquidités potentiellement illicites en latence depuis la fermeture des établissements de jeu.

La suspension actuelle des activités, quoique pénible, constitue donc une occasion unique de préparer la réouverture des établissements du secteur.  Voici certaines questions que les établissements de jeu devraient se poser avant la reprise de leurs activités :

  • Quels postes sont « critiques » pour la continuité des programmes de conformité et quelles sont les stratégies de rétention afférentes à ces postes?
  • Existe-t-il des possibilités d’améliorer les processus et politiques de conformité?
  • Combien d’anciens employés devraient reprendre leur poste, combien de nouveaux employés feront leur arrivée et comment l’établissement pourra-t-il attirer du personnel chevronné?
  • Comment assurer la formation des employés avant la réouverture des établissements?
  • Quels moyens les établissements doivent-ils prendre pour indiquer clairement aux parties prenantes – joueurs, employés, actionnaires, organismes de réglementation et public – qu’ils sont prêts à rouvrir?
  • Les nouveaux membres du personnel comprennent-ils suffisamment les exigences en matière de déclarations réglementaires et y sont-ils bien préparés?

Les établissements de jeu qui exercent des activités traditionnelles en plus d’avoir une plateforme en ligne seront probablement en meilleure posture pour assurer la continuité de leurs activités et de leurs programmes de conformité, étant donné que leurs activités numériques demeurent en opération.  Mais une chose est sûre : bien que le secteur subisse les contrecoups de la pandémie qui fait rage à l’heure actuelle, les établissements devraient se consacrer davantage aux programmes de conformité et de lutte contre le blanchiment d’argent.

Auteurs