Ceci est une photo de profile photo of Philippe Bélanger

Philippe
H. Bélanger Ad. E.

Associé

Montréal

Contacter par courriel à [email protected]

t. +1 514-397-4203

1081

Faculté de droit

Université de Montréal

Admission au barreau

Québec, 1989

La créativité de Philippe et sa capacité à fournir des conseils sur la gestion des risques en contexte d’insolvabilité font de lui une ressource précieuse

Associé au sein de notre groupe de la faillite et de la restructuration depuis 1996, Philippe est un avocat réputé à l’échelle nationale et un innovateur dans le domaine du droit de la faillite et de l’insolvabilité.

Une efficacité sans pareille, une accessibilité authentique

Nos clients tiennent Philippe en haute estime non seulement pour ses talents de juriste, également à titre de conseiller d’affaires de confiance et un négociateur très efficace dans les restructurations complexes. Les banquiers responsables des prêts spéciaux, les conseillers juridiques en chef des institutions bancaires et les dirigeants de fonds de placement apprécient ses solides compétences en communications interpersonnelles et les membres de l’équipe qui l’entoure.

Reconnu pour ses talents de juriste dans les dossiers d’insolvabilité et de restructuration commercial ainsi qu’en matière de litige commercial, Philippe figure dans de nombreux répertoires et classements. Récemment, la publication Chambers Global 2018 l’a désigné comme un avocat de premier plan en droit de la faillite et de l’insolvabilité, et son nom figure au répertoire juridique The Canadian Legal Lexpert Directory parmi les praticiens les plus fréquemment recommandés dans le domaine des litiges relatifs à l’insolvabilité et de la restructuration financière. En 2017, le Barreau du Québec a décerné à Philippe le titre d’avocat émérite, en reconnaissance de son excellence professionnelle et de sa contribution remarquable à la profession.

Philippe travaille fréquemment pour des prêteurs garantis dans d’importants dossiers de restructuration, formel et informel, en adoptant des approches créatrices en contexte de restructuration, en collaboration avec les prêteurs garantis et les emprunteurs. Récemment, il a notamment été appelé à agir pour le compte :

  • de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans l’acquisition de 30 % du holding de Bombardier Transport pour 1,5 milliard de dollars US;
  • de la Banque Nationale du Canada dans le cadre de la restructuration aux termes de la LACC du marché canadien du PCAA;
  • des administrateurs et dirigeants de BioSyntech dans le rejet d’une action collective d’actionnaires;
  • de Champion Iron Ore Inc. et de Champion Iron Mines Limited lors de l’achat de la mine du lac Bloom de Cliffs Natural Resources Inc.;
  • de la Banque Nationale du Canada dans la restructuration et la vente d’Écolait Ltée;
  • de RCGT, contrôleur nommé par la Cour dans le cadre de la restructuration aux termes de la LACC du groupe La Vue.

Philippe s’est révélé un leader influent tôt dans sa carrière, inspiré par son passage à la Cour suprême du Canada à titre de clerc auprès du juge en chef Antonio Lamer. Le gouvernement canadien a retenu ses services pour le conseiller dans le cadre de la réforme de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité et de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies. En 2006, le répertoire juridique The Canadian Legal Lexpert Directory l’a inscrit au palmarès « Canada’s 100 Most Creative Lawyers » (100 avocats les plus créatifs du Canada).

Universitaire et formateur juridique, Philippe est chargé de cours à la Faculté de droit de l’Université de Montréal depuis 25 ans. Philippe est un conférencier reconnu par les avocats et les juges, et il est le coauteur de deux ouvrages sur la faillite et la restructuration et l’auteur de très nombreux articles publiés dans diverses revues juridiques. En 2016, il a été élu président du prestigieux Institut d’insolvabilité du Canada, qui regroupe les meilleurs praticiens en insolvabilité du pays. Depuis 2017, il est membre de la délégation canadienne auprès du groupe de travail sur l’insolvabilité de la Commission des Nations Unies pour le droit commercial international (CNUDCI).

Il a obtenu son diplôme en droit de la Faculté de droit de l’Université de Montréal en 1989 et une maîtrise en philosophie du droit (B.C.L.) de l’Université d’Oxford en 1991.