Ceci est une photo de Miranda Lam

Miranda
Lam

Associée

Vancouver

Contacter par courriel à [email protected]

t. 604-643-7185

2511

Faculté de droit

Université de la Colombie-Britannique

Admission au barreau

Colombie-Britannique, 2004

Plaideuse instinctive, Miranda connaît de nombreux succès en redéfinissant les résultats dans divers secteurs qui façonnent l’économie

Miranda résout des litiges complexes et jouit d’une excellente réputation comme conseillère d’affaires de confiance pour les entreprises privées et les organismes publics. Associée au sein de notre groupe de litige, elle est aussi responsable du secteur du commerce de détail pour le groupe national Commerce de détail et marchés des biens de consommation de notre cabinet, et un membre principal du groupe litige en droit minier, du groupe du droit de la technologie et du groupe des services financiers. Miranda est une plaideuse douée, reconnue pour gérer tous les différends et les problèmes en adoptant une approche axée sur la réflexion stratégique et les affaires.

Pratique et pragmatique

Dans les différents secteurs d’activité, Miranda allie le sens des affaires à une grande expérience de plaidoirie, ce qui lui permet de réussir devant les tribunaux. Elle a plaidé devant la Cour suprême du Canada, la Cour supérieure et la Cour d’appel de la Colombie-Britannique et de l’Ontario, ainsi que la Cour suprême du Yukon. Elle a également représenté des clients dans le cadre de diverses procédures d’arbitrage commercial et d’actions collectives.

« Miranda [...] a assimilé d’immenses quantités d’informations sur notre entreprise, nos activités et nos employés. [...] aider à concevoir et à exécuter une stratégie de litige extrêmement efficace qui nous a permis de réussir »
Chef du contentieux d’une entreprise technologique canadienne

La pratique de Miranda est axée sur les réclamations contractuelles, les délits économiques, les litiges en valeurs mobilières, les recours des actionnaires, la gouvernance d’entreprise, les enquêtes internes, le droit relatif à Internet et au commerce électronique, ainsi que les questions de diffamation. Miranda possède aussi une vaste expérience auprès des entreprises familiales et elle conseille régulièrement des détaillants et des entreprises traitant directement avec les consommateurs sur des questions de protection du consommateur et d’autres sujets connexes. Elle envisage les problèmes de façon globale et crée des équipes sur mesure au sein du cabinet pour régler non seulement le différend, mais aussi les problèmes sous-jacents, dans la mesure du possible. Voici certains de ses mandats récents les plus importants :

  • Application d’un rachat par les actionnaires d’une entreprise de plusieurs millions de dollars et rejet d’une poursuite pour atteinte délictuelle dans un différend multipartite.
  • Représentation en défense de Silvercorp Metals jusqu’à la Cour d’appel de l’Ontario lors d’une demande à titre de recours collectif pour des pertes prétendument subies par les actionnaires à la suite de la publication d’un blogue anonyme par un vendeur à découvert au sujet de l’entreprise; un précédent important a ainsi été établi dans ce domaine.
  • Représentation de différents émetteurs, entreprises, actionnaires et administrateurs dans le cadre de diverses procédures relatives aux actionnaires, y compris des procédures de dissidence, des plans d’arrangement et des recours pour oppression.
  • Résolution d’une poursuite pour abus de confiance et appropriation illicite de secrets commerciaux opposant des sociétés chefs de file du secteur pharmaceutique et leurs anciens employés.
  • Intervention réussie devant la Cour d’appel de Colombie-Britannique et la Cour suprême du Canada au nom de l’industrie de la musique et d’autres détenteurs de droits dans l’affaire Google c. Equustek, première cause au monde où un moteur de recherche a été contraint de désindexer des sites Web à l’échelle mondiale.
  • Obtention d’une requête en injonction contre le responsable d’une perturbation majeure d’une des plus grandes plateformes de diffusion en continu au monde.
  • Réalisation d’une enquête interne mettant en cause l’inconduite d’un administrateur et contribution à l’amélioration de l’efficacité du conseil d’administration d’une grande organisation.
  • Conseils fournis à plusieurs détaillants importants sur diverses questions stratégiques et opérationnelles, allant de la protection du consommateur à la prévention des pertes.

À l’extérieur des tribunaux, Miranda est présidente du conseil d’administration de la Vancouver Foundation, la plus grande fondation communautaire au Canada. Elle a aussi participé à la rédaction de Defending Class Actions in Canada, publié par LexisNexis.

Miranda a obtenu un baccalauréat en droit (LL. B.) de l’Université de la Colombie-Britannique en 2002 où elle a été nommée meilleure étudiante de dernière année, ce qui lui a valu le prix de l’honorable Ray Herbert. Elle a également reçu le prix du meilleur étudiant de l’année décerné par l’Association des anciens de l’Université. Après ses études, elle a occupé la fonction de clerc auprès de cinq juges de la Cour suprême de la Colombie-Britannique. En 2007, elle a été la lauréate du prix « Outstanding Young Alumna Award » décerné par la Faculté de droit de l’Université de la Colombie-Britannique. En 2001, elle a reçu le prix « Jeune femme de mérite » décerné par le YWCA.