Ceci est une photo de Alain Tardif

Alain
N. Tardif

Associé

Montréal

Contacter par courriel à [email protected]

t. +1 514-397-4274

3681

Faculté de droit

Université de la Colombie-Britannique
Université de Montréal

Admission au barreau

Québec, 1992

Alain N. Tardif est associé au sein du groupe du droit de la faillite et de la restructuration à Montréal. La pratique de Me Tardif porte principalement sur la restructuration d’entreprise et l’insolvabilité.

Ces dernières années, Alain a agi dans le cadre d’un nombre important d’opérations de restructuration et de réorganisation d’entreprises. Il a fourni des conseils à de grandes entreprises (tant aux conseils d’administration qu’à la haute direction), ainsi qu’à des actionnaires, des conseillers financiers, des syndics, des contrôleurs et des séquestres.

Voici quelques-uns des clients qu’Alain a représentés dans le cadre de processus formels de restructurations au cours des dernières années :

  • KPMG, à titre de syndic dans le cadre des procédures aux termes de la LFI de Bentley Leathers Inc.;
  • Groupe Béton Brunet Inc dans le cadre de sa restructuration aux termes de la LACC;
  • RSM Richter inc., à titre de contrôleur dans le cadre des procédures aux termes de la LACC de Positron Inc.;
  • Raymond Chabot inc., à titre de contrôleur nommé par le Tribunal dans le cadre des procédures aux termes de la LACC de Boutiques Euphoria Inc. et de Lingerie Studio Inc. (grossiste et détaillant en lingerie);
  • RSM Richter inc., à titre de contrôleur dans le cadre des procédures aux termes de la LACC de Beyond the Rack.;
  • Abitibibowater, dans le cadre d’une partie des procédures aux termes de la LACC;
  • Un acquéreur d’actifs de Cliffs natural Resources,
  • Gradek Energy dans le cadre de son processus au terme de la LACC;
  • Raymond Chabot Inc dans le cadre de son rôle de contrôleur aux pouvoirs élargis au terme de la LACC dans les dossiers Aquadis et Gestion Eric Savard Inc
  • Nemaska Lithium dans le cadre de ses procédures aux termes de la LACC et de la LCSA;.
  • Coalision dans le cadre de son processus au terme de la LFI ;
  • Deloitte dans le cadre de son rôle de contrôleur aux pouvoirs élargis au terme de la LACC dans le dossier de Fortress;
  • PwC dans le cadre de son rôle de contrôleur aux pouvoirs élargis au terme de la LACC dans le dossier Groupe Capitales Médias;

Alain a représenté des créanciers importants dans le cadre des procédures aux termes de la LACC de Notrh American Lithium et du Goupe Hexagone .

Alain a également représenté la Banque mondiale à titre d’expert dans le domaine du droit de l’insolvabilité dans le cadre d’interventions en Haïti , au Burkina Faso , en Tunisie, à Madagascar, etc...

Alain est chargé de cours à la Faculté de droit de l’Université de Montréal où il y enseigne la restructuration commerciale. Il est membre de l’Association canadienne de redressement d’entreprises, de l’American Bankruptcy Institute et d’INSOL International. Il a siégé au comité d’accréditation des syndics de faillite et également été président de la section du droit de la faillite et de l’insolvabilité (division du Québec) de l’Association du Barreau canadien .

Alain est reconnu pour ses compétences et son expérience. Il est régulièrement invité à donner des conférences à diverses organisations sur des sujets se rapportant à l’insolvabilité et à présenter des stratégies en matière de restructuration adaptées aux besoins particuliers des clients du cabinet.

Alain a obtenu un LL. B. de l’Université de Montréal en 1989 et un B.C.L. de l’Université de la Colombie-Britannique en 1991. Il a été admis au Barreau du Québec en 1992.