Profil d'un avocat



Jean Charest

BUREAU

Montréal

TÉLÉPHONE

514-397-4402

ADRESSE ÉLECTRONIQUE

jcharest@mccarthy.ca

CARTE VIRTUELLE

FACULTÉ DE DROIT

Université de Sherbrooke

ADMISSION AU BARREAU

Québec, 1981




Biographie

Chinese Version

Jean Charest est associé au bureau de Montréal de McCarthy Tétrault. Il apporte une expertise inestimable aux clients du cabinet grâce à sa connaissance approfondie et à sa vaste expérience de la politique publique, du secteur des affaires au Canada et des questions internationales. En tant que conseiller stratégique doté d’une perspective unique, il accompagne nos clients dans le cadre d’opérations, de projets et de mandats internationaux particulièrement complexes en les guidant à travers les rouages du monde des affaires à l’échelle mondiale.

Fort d’une carrière de près de 30 ans consacrée au service public, Jean Charest est l’une des personnalités politiques les plus connues du Canada. M. Charest est élu pour la première fois à la Chambre des communes en 1984, et, à l’âge de 28 ans, il devient le plus jeune membre du Conseil des ministres de l'histoire du Canada lorsque lui est confié le ministère d’État à la Jeunesse.

En 1991, il est nommé ministre de l’Environnement, et, un an plus tard, il dirige la délégation canadienne au Sommet de la Terre de Rio sur l’économie et l’environnement. Son leadership ne passe pas inaperçu car le Canada y joue un rôle clé comme premier pays parmi ceux du G7 à annoncer son intention de signer la convention-cadre sur les changements climatiques et celle sur la biodiversité.

En 1993, M. Charest est nommé ministre de l’Industrie et vice-premier ministre du Canada.

En 1994, Jean Charest est nommé chef du Parti progressiste-conservateur, devenant ainsi le premier Canadien-Français à prendre la tête du parti. Il occupe ce poste jusqu’en 1998 lorsqu’il devient chef du Parti libéral du Québec. M. Charest remporte ensuite trois mandats consécutifs lors des élections provinciales de 2003, 2007 et 2008, ce qu’aucun autre parti n’avait réussi à accomplir depuis 50 ans.

Entre 2008 et 2012, malgré la crise financière et économique mondiale, le Québec connaît, sous le leadership de Jean Charest, une période de prospérité : la province enregistre une plus forte croissance économique que celle des États-Unis, de l’Europe, du Canada et de l’Ontario. Son gouvernement lance un important programme d’infrastructures.

En matière d’environnement et de changements climatiques, le gouvernement Charest est un leader mondial. Le plan d’action qu’il met en place pour lutter contre les changements climatiques inclut des mesures innovatrices en matière d’énergie, de transport en commun ainsi que la première redevance sur le carbone en Amérique du Nord.

L’héritage de Jean Charest inclut un projet majeur pour le développement durable du Nord du Québec : le Plan Nord. Le Plan couvre une superficie de 1,2 million km2 (deux fois la superficie de la France) et s’étend à l’ensemble du territoire du Québec situé au nord du 49e parallèle.

En matière d’énergie, le gouvernement Charest met de l’avant des projets hydro-électriques et éoliens majeurs. Ces initiatives permettront au Québec de maintenir sa position au 4e rang des plus grands producteurs d’énergie hydro-électrique propre et renouvelable au monde, après la Chine, le Brésil et les États-Unis.

Sur le plan des relations internationales, le gouvernement Charest est l’administration la plus active de l’histoire du Québec. Le premier ministre Charest dirige de nombreuses missions économiques dans les pays émergents, incluant la Chine, l’Inde, la Russie et le Brésil. Il est conférencier au Forum économique mondial de Davos et aborde des sujets variés comme l’environnement, les changements climatiques, le commerce international et la mobilité de la main-d’œuvre.

Jean Charest participe également à quatre Sommets de la Francophonie regroupant plus d’une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement, et reçoit dans la ville de Québec le Sommet de 2008.

Il est par ailleurs l’initiateur d’une entente sans précédent sur la mobilité de la main-d’œuvre conclue entre la France et le Québec, entente applicable à plus de 80 métiers et professions.

Une des réalisations majeures de Jean Charest sur le plan international est le rôle stratégique qu’il joue dans l’amorce des négociations d’un partenariat économique élargi entre l’Union européenne et le Canada, au lendemain de l’issue décevante du Sommet de Doha.

M. Charest croit profondément à la participation et au rôle des femmes en politique. En 2006, son gouvernement adopte une loi exigeant la parité hommes-femmes aux conseils d'administration de 22 sociétés d’État. De plus, en 2007, son Conseil des ministres compte autant de femmes que d’hommes parmi ses 18 membres.

M. Charest a reçu des distinctions et des prix prestigieux, dont les suivants :

  • Membre du Conseil privé de la Reine pour le Canada, juin 1986 (Canada)
  • Commandeur de la Légion d’honneur, février 2009 (France)
  • Bavarian Order of Merit, juillet 2007 (Allemagne)
  • Grand Croix de l’Ordre de la Pléiade, novembre 2007 (Francophonie)
  • Prix Woodrow Wilson Award for Public Service, octobre 2011 (États-Unis)
  • Médaille de l’Academy of Distinguished Canadians and Americans of the Maple Leaf Foundation, novembre 2009 (États-Unis)
  • Prix Statesman Award de la Foreign Policy Association, juin 2011 (États-Unis)
  • Prix South Australian International Climate Change Leadership Award, décembre 2010 (Australie)

M. Charest a été chargé de cours au département des sciences politiques de l’Université Concordia. Il continue d’être actif dans la politique publique et dans diverses activités communautaires. Il a obtenu un diplôme en droit de l’Université de Sherbrooke en 1980. Il a été admis au Barreau du Québec en 1981.

Publications


Manchettes


Notre cabinet


 
McCarthy Tétrault assure la prestation de services intégrés en droit des affaires, en fiscalité, en droit immobilier, en litige et en droit du travail et de l’emploi à l’échelle nationale et mondiale par l’entremise de ses bureaux situés à Vancouver, Calgary, Toronto, Montréal, Québec et Londres.
Lire