Article – détails



Article

Le projet-pilote sur les TI pour les travailleurs étrangers temporaires prendra fin

Date

3 août 2010

AUTEUR(s)

Naseem Malik


Lorsque le projet-pilote sur les TI prendra fin le 30 septembre 2010, les employeurs canadiens ne pourront plus se prévaloir du processus accéléré pour que des spécialistes étrangers en technologies de l’information (TI) viennent travailler au Canada, à moins que les employeurs ne souhaitent pourvoir des postes au Québec. En effet, le processus simplifié demeurera en vigueur au Québec pendant une période déterminée.

Dans un précédent article du Trimestriel du droit de la technologie, nous avons examiné le projet-pilote sur les TI, une collaboration entre Citoyenneté et Immigration Canada et Développement des ressources humaines Canada (aujourd’hui Service Canada), Industrie Canada et le Conseil des ressources humaines du logiciel (CRHL). Ce projet simplifie le processus d’entrée des travailleurs dont les compétences sont en forte demande dans l’industrie du logiciel, et dont l’entrée sur le marché du travail canadien n’aura aucune répercussion négative sur les chercheurs d’emplois et les travailleurs canadiens.

Grâce au projet-pilote sur les TI, les employeurs canadiens n’ont plus à attendre d’obtenir l’approbation préalable de Service Canada pour qu’un travailleur en TI devienne admissible à un permis de travail. Pour être admissible à ce processus expéditif, l’emploi offert doit correspondre à l’une des sept catégories de travail suivantes : monteur principal d’effets et d’animations, concepteur de logiciels pour systèmes intégrés, concepteur de logiciels pour SIG, concepteur de logiciels multimédia, développeur de logiciels-Services, développeur de produits logiciels et concepteur de logiciels de télécommunication.

Chacune de ces sept catégories exige que le candidat possède un niveau minimal de formation, ainsi qu’au moins deux années d’expérience de travail dans le domaine approprié et une maîtrise des langages de programmation, plateformes et autres types de technologie informatique donnés. Pour les ressortissants étrangers qui se sont qualifiés, le projet-pilote sur les TI s’est avéré un outil très utile permettant aux employeurs canadiens d’accélérer le processus de transfert au Canada et d’entrée sur le marché du travail canadien de ces employés, où ils peuvent contribuer à l’essor de leur nouvel employeur.

À compter du 1er octobre 2010, les employeurs qui désirent embaucher des travailleurs étrangers temporaires dans des postes visés auparavant par le processus simplifié visant les TI devront présenter un avis relatif au marché du travail (AMT) avant d’obtenir un permis de travail. Avant de pouvoir demander un AMT, les employeurs devront annoncer le poste au Canada pendant une certaine période. Cette exigence augmentera le délai nécessaire pour faire venir des travailleurs temporaires au Canada. En raison de ce délai, il est important que les employeurs se penchent rapidement sur les questions d’immigration.

Contact


Pour de plus amples renseignements au sujet de cet article, veuillez écrire à [email protected].


Expertise


Article(s) écrit(s) par cet(te) auteur(e)